L'Histoire de l'Apei de Massy

22 Décembre 1965 suite à une assemblée générale constitutive, création de l'association Apei de Massy à la sous-préfecture de Palaiseau par M. Jean-Claude CORI, demeurant à MASSY 24 avenue Saint Marc.

Parution au Journal Officiel le 28 janvier 1966 sous le n° 185.

Son nom : Association de parents d’enfants inadaptés (A.P.E.I) de MASSY

L’objet de l’association est :

En liaison avec l’Union Nationale des associations de parents d’enfants inadaptés (U.N.A.P.E.I), poursuivre au point de vue matériel et moral, l’étude et la défense des intérêts généraux de toutes les familles comportant des enfants déficients et inadaptés en vue de favoriser le plein épanouissement de ces enfants ; entretenir entre les familles l’esprit d’entraide  et de solidarité nécessaire et leur apporter l’appui moral et matériel indispensable.

Le bureau était composé de :     M. CORI, Président -   M. VOYER, Président adjoint -   M. PICARD,Trésorier -  M. KOLIVANOFF,     Secrétaire Général et  M. FORESTIER, Secrétaire Adjoint

3 octobre 1966, M. Jean François KOLIVANOFF devient président et transfère le siège chez lui au 4 rue de Moscou à MASSY - avec -  M. FORESTIER, Vice président - Mam BACHELLEZ, Secrétaire et  M. VOYER, Trésorier.

21 décembre 1966, au cours d’un conseil d’administration, des désaccords entraînes la démission de plusieurs membres du CA dont les deux premiers présidents et messieurs HANTZ, GILLOT et FORESTIER. Démissions suivies de plusieurs autres dès le  début de 1967.

4 février 1967 : Une  soirée théâtrale a rapporté à l’association 531, 92 francs.

Une demande auprès d’une société  HLM « ALFA » (directrice : Mme PAIP)pour la création d’une garderie rue de Copenhague à MASSY avec l’aide de M.FORGET, maire-adjoint aux Affaires sociales.

 22 avril 1967, au cours d’une AG extraordinaire animée par M. VOYER, M. Jacques-Antoine LENOIR devient président et transfère le siège à la mairie de MASSY. Un CA provisoire est constitué avec  M. LENOIR Président, M. GIRON vice président, M. VOYER trésorier, Mme EVEN Secrétaire, Mme DESCAMP en charge des classes de rattrapage, Mme BELIN  du COTEAU et Mme LE CAMPION les classes de perfectionnement. M. JARDON assure les liens avec le LION’S Club qui a déjà participé à la création de nombreux établissements.

 10 Novembre 1968 : un CA en présence de  M. NOUGILLES Inspecteur d’académie, M.AUBERT maire de Massy,  M. LECHERBONNIER Maire adjoint, président de la caisse des écoles et représentant Massy au sein du Syndicat Intercommunal regroupant les communes de MASSY, PALAISEAU et VERRIERES, Mme DEMILLY, responsable de la fraternité des malades et des handicapés de MASSY, M. Jean DUPIN, éducateur de la FRATERNITE et M. MANTIELLE responsable de la branche extension des éclaireurs de France.

 L’année 1969 sera l’année de la clarification entre représentants associatifs. Les uns autour du président LENOIR, Mme DEMILLY, responsable de la fraternité des malades et des handicapés de MASSY et Mme MANTIELLE responsable de la branche extension des éclaireurs de France. Cette branche associative utilise le local pour ses activités. Les autres autour de M. et Mme FISCHER, M. Roland FORESTIER, Mme GURNAUD avec le soutien de la municipalité de MASSY,  pour mieux faire vivre l’association et militer pour les Inadaptés. Ils ont la volonté de créer un centre médico psycho pédagogique au sein du local, rue de Copenhague, projet porté par M. NOUAILLES, inspecteur départemental en charge de l’enfance inadaptée en accord avec M. LECHERBONNIER et d’évincer du local la fraternité des malades et des handicapés.

1er Mars 1969 : Le local, 4 rue de Copenhague, fait l’objet d’une convention de sous-location par l ‘Association Pour le logement familial et l’animation des grands ensembles ALFA.

17 mars 1969 :  le CA en présence de M. LECHERBONNIER demande à la mairie une subvention de 3 000 francs pour le règlement d’une éducatrice du CESAP.

Octobre 1969 : Souhait de M. LENOIR  de démissionner en raison de ses rapports difficiles avec la municipalité. 

25 Novembre 1969 : lors du CA, le siège officiel de l'association est fixé au 4 Allée de Copenhague

5 décembre 1969 : ouverture d'une Halte Accueil au 4 allée de Copenhague, les jeudi et samedi de 14h à 18h

29 décembre 1969 : nouvelle AG présidée par M.LENOIR, M. VOYER et M. LAVIGNE. La mairie est représentée par M. LECHERBONNIER, adjoint et président du SIEI. M.LENOIR indique que le local est utilisé par « La fraternité des malades » une fois par semaine et fait part de ses demandes à la municipalité d’établir une convention destinée à communiquer à l’association un fichier des inadaptés et à lui fournir une assistante sociale. Ses demandes qui n’ont pas abouti.

M. LECHARBONNIER fait état des importants projets du SIEI qui a besoin pour les réaliser d’une association APEI forte.

CA du 13 janvier 1970 :  Nouvelle équipe du CA suite à la démission de M. LENOIR :  M. FISCHER, Président, Mlle CAMPION, vice-présidente, M. FAURE, Trésorier, M. FORESTIER, Secrétaire, et Mlle BUREL, Mme BERNARD, Mme AMAND, Mme DUPIN, JOURDAIN et Mme GURNAUX comme conseiller technique, M. CHEVTCHENKO et 2 nouveaux membres : 1 pour le SIEI et 1 pour l’ADAPEI.

Le local est mis à disposition des handicapés physiques en liaison avec Mmes MESPOULES, MANCIENNES et un mouvement scoutisme de Sceaux. Messieurs LAVIGNE et MALISNOSKI sont nommés commissaires aux comptes.

Les parents d’enfants inadaptés deviennent membres d’office de l’APEI. Les amis peuvent se présenter au CA. Les statuts sont revus. Le local est mis à disposition des handicapés physiques en liaison avec Mesdames MESPOULES, MANCIENNES et un mouvement scoutisme de Sceaux. MM LAVIGNE et MALISNOSKI sont nommés commissaires aux comptes.

Le siège est fixé au 4 allée de Copenhague.

CA du 16 mars 1970 :  projets du SIEI, construction d’un EMP à Massy, de l’IMPRO à Palaiseau, d’un hôpital de jour.

Préparation des vacances à la Halte Accueil à l'APEI.

 CA du 29 avril 1970 :  octroi d'une subvention du conseil municipal de 7 400 Francs pour l’APEI. L'APEI, elle, participe aux frais de transport d’enfants aux EMP. Organisation d'une table ronde sur l'enfance inadaptée par Mme GURNAUX avec MmeBOMBRUN, assistante sociale en chef de la mairie. Mme GURNAUD fait part de la formation des équipes qui visitent les familles et des contacts établis avec les familles.

CA du 27 mai 1970 : création de 2 commissions : Transport et Garderie. On nomme une responsable Colonie de vacances.

CA du 25 septembre  1970 :  ouverture d’un CAT à Palaiseau par l’A.T.P.A en février 1971. Mme TOUDAIN est responsable Cartes de vœux. La cotisation est de 40 Francs et de 20 Francs pour les parents adhérents à une autre APEI. Mlle LECAMPION est en charge des sections spéciales en CES. M. FISCHER fait paraître des articles dans la presse municipale sur le  CAT et les ateliers protégés.

CA du 12 décembre 1970, les CR des CA seront d’actylographiés. Participation, avec le SIEI,  à la création du CMPP de MASSY pour enfants de 0 à 20 ans dans les locaux du groupe scolaire GAMBETTA.

AG du 10 janvier 1971 : accueil de Mme  GURNAUD et M. CHEVTCHENKO aux prochains CA. Affiliation au C.R.E.A.I (Centre régional pour l’enfance et l’adolescence inadaptée), à l’UDAF, à l’UNAPEI et transfert du siège social du 2 avenue Saint Marc au 4 allée de Copenhague. l'APEI comprend 21 adhérents. La Halte Accueil compte 15 enfants inscrits et environ 20 bénévoles oeuvrent à l'APEI. Des aides sont mises en place pour le transport des personnes handicapées de chez eux à des CAT ou à des établissements EMP et EMPRO. Les membres du CA ont visités 80 familles et ont mis en place au local une permanence le samedi de 14h à 16h. Des sorties en car sont envisagées. Des membres de l’association siègent dans les APEI voisines.

Démission de monsieur DUPIN, représentant de l’association des handicapés physiques marque la fin définitive du conflit.

 CA du 16 janvier 1971, Mme GURNAUX devient présidente en remplacement de M.FISCHER. La ville de Palaiseau a acheté le terrain destiné au futur EMPRO. L’association adhère à une association Tutélaire qui regroupe l’Essonne et le Val de Marne.

 CA du 3 avril : démarche de la présidente auprès de la mairie pour qu'elle prenne en charge le coût de la Halte Accueil et qu’une assistante sociale s’occupe d’une garde à domicile de jeunes enfants handicapés lorsque la maman est malade.

La mairie de Jouy en Josas offre des places dans leur colonie de vacance. Le comité des fêtes de Massy offre des places sur les manèges lors des fêtes de la ville.

CA du 23 juin 1971 : Au sein de l'ADAPEI, M.Fischer est responsable au sein de l’ADAPEI d’un groupe de travail « Prospective et construction » et  Mme GURNAUD d’un groupe de travail « Social ».

CA du 14 décembre 1971 : adoption de la convention entre l'APEI et la mairie pour la création d’un jardin d’enfant spécialisé pour les 2 à 6 ans, tous les jours ouvrés de 9h à 12h et de 14h à 19h30, avec Bail gratuit au profit de l'Apei à utiliser le local pour ses réunions. Une éducatrice spécialisée serait recrutée par la mairie. Demande est faite pour que  ce jardin soit géré par une association comprenant un nombre égal d’élus et de membres de l ‘APEI. Ouverture en Février 1972 après agrément de la DASS. 

AG du  16 janvier 1972 : ouverture prochaine du CMPP sous la direction du Dr de MEDRANO. Intégration de la Halte accueil aux services municipaux  comme section « Enfance Inadaptée ». 12 placements  en EMP, EMPRO et en CAT générés par l’APEI en 1972. Des aides financières sont décidées pour le transport des enfants en établissements. Création d'un club loisirs pour adolescents un dimanche par mois.

CA du 28 janvier 1972 : composition de la commission extra municipale de l’enfance inadaptée, présidé par le maire ou son remplaçant et qui comprend 3 élus et 3 membres de l’APEI.

CA du 14 avril 1972 : constat du coût important et des difficultés de transport des personnes handicapées à cause de la non délivrance de l’agrément de la DDASS, ce qui entraîne une dépense importante pour les parents.

CA du 25 septembre 1972 : embauche de deux nouvelles monitrices à la halte accueil au frais de l’APEI. Lors d’un autre CA, il est convenu de les loger gratuitement chez les Fischer, de les rémunérer les mercredi et samedi durant le mois d’octobre et de ne prendre en charge seulement les frais de transport le reste de l’année.

AG du 6 janvier 1973 : priorité aux actions en direction des familles et plus particulièrement sur l’action SOS dépannage qui intervient pour toutes situations difficiles.  L’APEI participe à toutes les instances de l’UNAPEI. Une sortie annuelle des familles est organisée. Le CMPP est confié en gestion aux Pep de l’Essonne. Projet de construction d’un IME à Massy.

CA du 31 mars 1973 :  l’EMP dont les travaux devraient commencé en Juillet 1973 va ouvrir et se pose la question d’y intégrer les enfants du jardin d’enfants spécialisés.

Les activités Halte garderie, club loisirs, sorties annuelles, aide aux familles, transport des handicapés, permanences, colonies de vacances, cartes de vœux, cadeaux de noël,  participation aux fêtes de la ville sont suivis par les différents CA.

 CA du 18 juin 1973 : M. DUVAL est élu président suite à la démission de Mme GURNAUDM. GALLAIS est Trésorier.

 AG du 16 décembre 1973 : M.et Mme MANETTI deviennent membres du CA. Fort investissement de l’APEI en direction des familles (aide au transport et contact soutenu avec les familles en détresse) et les relations soutenues avec l’éducation nationale.

 Année 1974 :  plusieurs points importants.

-  L’APEI assisteras à titre consultatif aux CA du SIEI.

-  la première pierre de l'E.M.E. est posée le 16 novembre 1974 à ce qui devient l’IME de MASSY.

-  Ce même jour et par les mêmes personnes, la première pierre de l’IMPRO de PALAISEAU est posée.

-   Le Jardin d’Enfants Spécialisé qui existe au sein de notre local souhaite plus de place pour bien fonctionner et pour obtenir son agrément. L’APEI demande que celui ci soit intégré au sein du E.M.E lors de sa création et accepte qu’il utilise la totalité de notre local à condition de continuer à y tenir ses réunions.

-   Une délégation de l’APEI participe au congrès de l’UNAPEI à Nice.

-   La commission des fonds sociaux continue à attribuer des aides.

-  L’APEI participe aux évènements sportifs et commerciaux de la ville.

-  Nos enfants sont accueillis gratuitement à la fête foraine de MASSY

-  L’APEI organise régulièrement des réunions d’information en direction des parents (scolarisation, transport, établissements existants, aides possibles)

-  20 Avril 1974 : démarrage de la Section Sportive (qui deviendra la S.A.M. Roland) avec la piscine à la disposition des enfants et adolescents une semaine sur deux. Elle est gérée par M. et Mme FORESTIER du fait de la cessation des cours de la Tricolore par manque de moniteurs. M. VANBESIEN, maire adjoint aux sports nous autorise à fréquenter la piscine municipale.

-  Une information est faite par Mme FISCHER sur la nécessité de protéger nos enfants par la mise sous tutelle.

-  Une première loi est en discussion à l’Assemblée Nationale qui affirme que les handicapés ne sont plus des personnes assistées. Elles ont des droits à l’éducation, au travail et à des ressources garanties. Les enfants doivent être scolarisés et bénéficier d’un enseignement spécialisé si besoin. L’allocation d’éducation spéciale est crée. Pour les adultes, une allocation est également crée en fonction de leur revenu propre et non à celui de leurs parents. L’attribution de cette allocation entraîne leur inscription au régime d’assurance maladie.

 L’année 1975 se distingue par :

-  L’intégration acceptée des enfants du jardin d’enfants à l’IME de MASSY.

-  Participation de l’APEI au congrès de l’UNAPEI à La Baule.

-   Inauguration du CAT de PALAISEAU

-   L’association de Parents de l’IMP est crée à partir de l’APEI et reçoit une aide financière pour pouvoir démarrer (1000 francs dans un premier temps puis 4000 F). Son siège est dans nos locaux au 4 allée de Copenhague.

-  15 Septembre 1975 : ouverture de l'I.M.P., devenu I.M.E.  André Noailles (du nom de l'inspecteur d'Académie qui a oeuvré à l'ouverture de cet établissement depuis 1971) ; le Jardin d'Enfants Spécialisé y sera rattaché et l'accueil des enfants se fait

 au fur et à mesure de l’accord de prise en charge de la Sécurité sociale. M.Richard en est le directeur.

-  M.MANETTI et Mme FISCHER participent aux réunions de l’ATI Association tutélaire des inadaptées.

-   L’action en direction des familles est plus difficile par manque de volontaires.

-   L’APEI s’engage à demander la création de foyers d’hébergement pour nos enfants et adhère à une charte des foyers à créer qui en défini les objectifs.

 Année 1976, il est a noté que 

-   l’IMP de Massy accueille 50 jeunes cette année.

-   L’APEI a récupéré ses locaux. Un contrat de sous-location est signé avec l’ALFA.

-    Le 20 mai, M. DUVAL quittant MASSY démissionne. Mme FISCHER le remplace.

-     L’ADAPEI propose de créer une ATI en Essonne. A la réunion du 14 décembre, il est décidé de créer une association spécifique.         MM FISCHER ET MANETTI représentent l'APEI. A sa création, c’est M. FISCHER qui en devient président. M. MANETTI trésorier.

-     La création d’un foyer sur MASSY pour 12 personnes est en projet sur Vilaine.

-     Il est crée un feuillet d’information à destination de nos adhérents "APEI INFOS".

 1977

-          Mme FISCHER candidate aux élections municipales démissionne et est remplacée par M. DUVAL.

-          Problème entre l’APEI de Massy et l’APEI de la vallée de Chevreuse  au sujet des cotisations des parents de l’IME. Chevreuse voulant récupérer les cotisations des parents habitant son territoire. Finalement Chevreuse obtient gain de cause en partie.

-          La Halte Accueil, les activités sportives continuent à bien fonctionner.

-          La création du foyer de Vilaine semble en bonne voie. L’idée de créer un autre foyer sur MASSY fait jour.

-          Des contacts sont pris avec une vingtaine de familles de Verrière le Buisson qui souhaitent créer un Foyer.

-          Il est décidé de prêter nos locaux une fois par semaine à un club « Fripounet »

-          Décision de modifier en AG nos statuts pour pouvoir recevoir des legs.

-          L’action familiale est reconnue comme étant la vocation première de l’association

1978

-  M. Duval reste président assisté de trois vices présidents

-  Création de nouveau d’un Club Loisirs. Chaque mois des personnes handicapées, relativement autonomes se réunissent et décident de sorties qui sont ensuite organisées par l’équipe d’encadrement.

-   Mme LIENEMAN maire adjointe crée une commission extra-municipale scolaire pour handicapés.

-   Une commission de travail est créée au SIEI en vue de créer un foyer sur Massy sous la responsabilité  de M. LECHERBONNIER et présidée par M.FISCHER.

-  Ouverture d’un foyer sur Verrière pour 12 adultes, situé allée des Bégonias comprend 3 F5 et 1 F3.

-  L’UNAPEI demande la suppression des établissements de nature hospitalière ou psychiatrique et leur remplacement par 15 à 20 000 établissements spécialisés.

-  Présence à notre AG de Monsieur HENRY, président de l’UNAPEI qui fait l’éloge de l’action en direction des familles de notre APEI et qui en fait le thème du congrès national. Très gros succès de cette AG

-   L’idée de trouver un terrain sur Massy et d’y construire un foyer est proposée par la commission du SIEI par l’intermédiaire de M. LECHERBONNIER

 1979

-  Le SIEI fait travailler un architecte sur un projet d’un foyer de 15 places d’hébergement et de 15 places de foyer de jour.

-  Un rallye automobile organisé par les APEI de MASSY et d’ANTONY s’est déroulé le 10 juin et s’est terminé pour les 86 participants par un pique-nique.

-  Le fascicule présentant ce qui existe sur Massy sur l’enfance handicapée et  réalisé par la commission extra-municipale est édité et distribué le 9 mars

-  Un débat autour d’un film montrant la vie d’un handicapé à été organisé en présence de nombreux élus.

-  Une AG est prévue sur EVRY en présence de M.HENRY sur le thème : Quel avenir prépare le département de l’Essonne pour nos handicapés?

-  Au cours de l’AG, début 1980, un débat porté par les élus, DROUILLAT et LIENNEMAN parlent d’un terrain  pour le foyer situé au centre de MASSY.

1980

-  Des différents importants entre les Forestier , responsables des sports, et les responsables de l’A.L.M. association sportive qui accueille nos jeunes. Ce différent entraîne le départ en tant que responsables des FORESTIER.

- Participation et organisation d’une compétition inter-centres le 26 avril avec 119 participants et des jeux spéciaux organisés par la FAVA.

-  Une tombola est organisée afin de financer le foyer à MASSY. Un appel aux dons et legs est aussi mis en place.

-  Un film sur l’handicap est projeté à Massy

-  Au CA du 20 mai, nous apprenons que le SIEI se porte acquéreur d’un terrain de 1200 M2 rue Appert pour y construire notre foyer. Le groupe de travail de l’APEI rencontre l’Architecte. 5000 billets de souscription d’une valeur de 10 francs sont imprimés pour la tombola.

- Le concert de l’amitié organisé par les vilains de Massy a fait 113 entrées et une recette de 1500 Francs.

-  A l’AG, M.HENRY, président de l’UNAPEI se félicite de l’action en direction des familles qui se fait à Massy. C’est selon lui le fondement même de notre association. Il s’élève contre l’hôpital psychiatrique où l’on stocke nos enfants, demande que l’on développe les centres d’action sociale précoce et parle de la politique d’intégration qui se fait en Italie qui est bénéfique à certains handicapés mais qui en laisse beaucoup sur le bord du chemin, c’est à dire au sein de leur famille par manque d’établissements spécialisés. M.LECHERBONNIER précise que le terrain est acheté, que des plans sont faits et que l’ADAPEI en sera le gestionnaire. Ce foyer recevra 15 personnes en hébergement et 15 personnes en accueil de jour.

de 20 adhérents en 1970, l'association compte 100 adhérents en 1980

1981

- L’ALM ouvre avec nos jeunes une section sportive handicapé.

- Huit jeunes de l’APEI participent à des jeux en Belgique accompagné de 4 adultes.

- Au sein de l’éducation nationale, on constate un certain glissement. Les SES section d’études spécialisées suivi des classes de perfectionnement où sont accueillis certains de nos enfants sont peu à peu remplacés par des enfants en échec scolaire ou en opposition scolaire.

- Un projet municipal de ramassage de bouteilles est prévu avec l’idée de reverser une partie de la somme à l’APEI

- Au congrès de l’UNAPEI à CAEN, une motion est présentée insistant sur les carences de places.

- Des personnes de la mairie interviennent régulièrement pour accompagner les actions de l’APEI ; M.GERMON, Mme LIENEMAN,  Mme FISCHER, M. VANBESIEN, Mme MOREL, M.EGARD, M.BAUDET, M.BAUDIMONT.

-  Le 17 octobre, organisée par monsieur VANBESIEN, président de l’OMS, une journée nationale des OMS (31 y ont participé) sur le thème « Les handicapés et le sport »

- Les ventes de cartes de vœux représentent des sommes importantes 56 760 Francs en 1981

- La souscription pour le futur foyer nous permet de remettre une somme de 150 000 francs à l’ADAPEI.

- Au congrès de l’UNAPEI, des médecins annoncent que dans 70 % des naissances, les anomalies constatées sont inévitables. Les parents dits madame DESVIGNES se sentent Déculpabiliser.

- L’APEI, depuis plusieurs années, participe à toutes les manifestations de la ville et y est très bien accueillie ; Fêtes de Massy, fête des associations, fête foraines.

- Présence de M. BRUN directeur Général de l’UNAPEI à notre AG.

 1982

-  Monsieur Duval démissionne pour raisons de santé et est remplacé par monsieur KHELIL.

- Le projet de foyer avance. Il est prévu un démarrage du chantier en 1984 et une ouverture en 1985.

- Autre idée, se procurer des appartements relais dans l’attente de la construction du foyer.

- La mairie de Massy emploie trois handicapés mentaux.

- Durant la fête des associations, vente d’objets fabriqués en CAT

- Un spectacle est donné à Paul BAILLARD avec dans le programme une présentation de l’APEI et de ses réalisations.

- Décision de quitter l’ALM et obligation de recréer une section sportive. Les FORESTIER en seront les responsables.

-  M. KHELIL est nommé par sa société à PONT-AUDEMER et doit quitter la présidence de l’APEI. M. DUVAL dont la santé s’améliore se propose.

-   La halte accueil demande de pouvoir utiliser les locaux de MERMOZ.

1983

- M. DUVAL redevient président.

- Une subvention municipale est demandée pour la section sportive.

-  Foyer : Coût prévisionnel 2 180 000 Francs financé par IDF 1 092 000 F, Département 10 % de la subvention, le reste en Emprunts. Le mobilier est acheté par le SIEI et remboursé par l’ADAPEI. Un comité de gestion est mis en place. Un logement pour le directeur est à demander à la mairie. Le loyer correspond au remboursement de l’emprunt + intérêts. Un fond de roulement sera mis à disposition par emprunt. M. FOUSSAT 31 ans est pressenti comme directeur.

- Des travaux sont exécutés au local ; peinture, cloisons

- L’ATI à un besoin de 130 000 F pour fonctionner. Les APEI lui verse cette somme sous forme d’avance de trésorerie (papillons blancs 64 700, Massy 13 870, Chevreuse 26 870 F, Champrosay 6 710 F, Essonne sud 11 050 Fet Val d’Essonne 6 700 F). Une subvention est demandée au CG.

- M.DEYRIS, maire adjointe propose à l’APEI d’utiliser le domaine de SAULX les chartreux. Nos enfants peuvent y aller avec le minibus mis à disposition par l’association « La Passerelle »

- L’intégration de nos enfants dans les écoles maternelles et primaires de la ville selon le souhait de l’éducation nationale pose problèmes, les enseignants n’étant pas préparés, ni formés. Le rôle des parents d’enfants handicapés est flou. L’APEI sort un manifeste donnant sa position sur l’insertion.

- Une discussion sur la sexualité est intervenue au congrès de l’UNAPEI alors que ce sujet était tabou.

-  La pose de la première pierre du foyer se fait le 26 novembre à 11H en présence de nombreux parents.

-  Une commission est mise en place pour la création d’un établissement pour handicapés lourds.

-  Le 1er décembre, le secours populaire remet à l’APEI un minibus. Le premier de l’APEI.

-  Adhésion de nos sportifs à la fédération des sports adaptés

- Le projet d’une laverie semi-industrielle pouvant employé 7 à 8 handicapés est étudié.

- Présence du directeur général de l’UNAPEI à notre AG, monsieur GOHET.

- Sous l’impulsion de monsieur et madame FORESTIER, notre section sportive pour son dixième anniversaire prend le nom de SAM (section sportive de l’APEI de MASSY)

 -  Les FISCHER quittant MASSY pour l’Alsace sont nommés Présidents d’honneur de l'Apei

- Selon M.GOHET DGA de l’UNAPEI, notre association est en Ile de France considérée comme l’une des plus actives et des plus efficaces.

1984

-  L’idée de créer un foyer de vie sur MASSY est étudiée.

- La commission extra syndicale du SIEI décide de fonder une association intitulé « Devenir des handicapés » dont l’objet est de faciliter l’insertion en milieu ordinaire des handicapés du nord Essonne. Cette association ADH « association pour le devenir du handicapé » dont le but est d’apporter aide et soutien à des handicapés en recherche d’emploi.

-  Proposition du secours populaire d’organiser une journée à la mer pour une vingtaine d’handicapés. Puis remplacée par une sortie à ERMENONVILLE qui se fait en fin de compte à THOIRY.

- M.LOISEAU président de l’ADAPEI,  prend pour un an la présidence de l’ATI.

-  1e Septembre  : Ouverture de la Résidence Soleil, foyer de jour et d'hébergement géré par l'Adapei.

 Inauguration du Foyer « Soleil » le 15 septembre. Ouverture le 1er septembre.

-          L’APEI de Massy a récolté par souscription une somme de 212 090,20 Francs qu’elle remet à l’ADAPEI pour faire face aux besoins du foyer lors de son ouverture. Les 15 places du  foyer sont occupées et une liste d’attente existe déjà.  Le foyer de jour est également complet avec des ateliers qui fonctionnent ; menuiserie, couture, sous traitance CAT et cuisine. Mais aussi des activités sportives.

-  M.DUVAL est pressentie pour la présidence de l’ADAPEI.

-   A l’AG du début 1985, étaient présents M. DUPUIS commissaire adjoint de la république, M. COUSIN président UNAPEI, M. GERMON député maire de Massy, Mme LIENEMANN conseillère générale et pour la petite histoire un certain Jean Luc MELENCHON conseiller municipal et beaucoup d’autres.

 1985

-  Un foyer appartement ouvre avenue de France pour 3 personnes. La participation de l’APEI est de 65 000 Francs.

-  Organisation sur Antony des jeux Olympiques Spéciaux et participation de l’APEI.

-  Mme DEYRIS donne son accord pour passer des WK à la résidence des Tuileries à SAULX.

-  M. LEIBOVICI de notre APEI est élu Président de l’ADAPEI. M. DUVAL est Vice Président.

-   L’APEI publie avec d’autres un livret sur « L’enfant, ses difficultés, ses handicaps » mis en valeur par l’UNAPEI.

-   Un foyer appartement lié à la résidence soleil ouvre et est financé par notre APEI pour 3 filles de la résidence soleil.

-   L’association pour le devenir des handicapés est mise en place à Orsay.

-   Participation de M.DUVAL à une réception à l’ELYSEE au sein d’une délégation  de l ‘ UNAPEI avec M.MITTERAND président de la république.

- L’idée de créer un foyer de vie à MASSY est abandonnée pour le moment faute d’appartement.

 1986

- MmeSAADOUN est élue présidente en remplacement de M.DUVAL.

- MmeTCHADIRJIAN est élue Secrétaire.

- M.FOUSSATS directeur de la résidence Soleil fait partie du CA.

- A l’AG de l’URAPEI est fait le constat que les parents gestionnaires ne font plus que de la gestion et ne font plus d’action familiale ce qui est regrettable.

- Projet d’un film à l’IMPRO de PALAISEAU « Handicap et réinsertion » L’objet est de contacter et de convaincre des employeurs d’embaucher des travailleurs handicapés. Une participation aux frais est décidée.

- M.DUVAL devient président de l’ADAPEI. Les papillons blancs sont plus gestionnaires que moteurs de l’action familiale.

- Les repas de la halte accueil sont pris à l’AFI

 1987

- Election de monsieur FOUSSATS, directeur de la Résidence Soleil au poste de vice président puis des le mois de mars, démission de celui ci de l’APEI suite à des problèmes au sein de la résidence avec des parents de l’APEI.

- Pas de responsable pour la vente des cartes de vœux

- Mars 1987 : création du Club Loisirs, animé par 4 frères et soeurs et amis (Eric, Denis, Pascale et Marie-Madeleine), pour permettre aux personnes âgées de 18 ans minimum et autonomes de sortir entre eux et non avec leurs parents avec.

- Les bureaux de l’ADAPEI sont à Massy, salle du premier mai. Le siège social reste à EVRY.

 1988

- Visite de l’évêque de Corbeil  à notre local

- Démission pour raison de santé de monsieur DUVAL à l’ADAPEI remplacé par monsieur KOUCHKOVSKY puis par monsieur MANETTI. Madame GALLAIS est secrétaire.

 - Participation à une manifestation nationale organisée par l’UNAPEI pour faire connaître nos besoins.

1989

-  L’AG se fait pour la première fois dans l’espace liberté.

-  Le Club loisirs fonctionne conjointement  avec celui d’Antony pour ses activités.

- Campagne nationale pour faire connaître l’handicap mental.

 création de l'A.D.H. (Association pour le Devenir des Handicapés) destinée à gérer l'Equipe Pour la suite et le Reclassement, entre autres, et plus tard un Service d'Accompagnement.

1990 : 112 adhérents

-          Présentation en AG du travail réalisé par l’IMP de Massy sur l’activité plastique. Ce qui démontre la bonne collaboration entre l’IMP et l’APEI. M.SERVOIR, préside cette AG pour la première fois.

- Halte accueil, S.A.M avec 32 adhérents (12 féminines et 28 hommes), club loisirs, action familiale cartes de vœux.

- Parmi nos animateurs sportifs, une certaine Corinne LEFEUVRE et parmi les personnalités présentes à l’AG, un certain Rino BIANCHERIN, maire adjoint.

 1991

- Madame MILLET à créé début 91, la commission « Parents et amis de jeunes enfants » afin d’établir des liens entre eux.

-  Participation à la création d’un CAMSP dans notre département « centre d’action médico-sociale précoce » afin d'aider les parents de très jeunes enfants

1992

- Projet d’agrandissement de la résidence soleil

- Positionnement pour un troisième logement d’accueil à la résidence.

- Prise de parole de M. COQUEBERT, responsable à l’UNAPEI du service des établissements.

1993

- Projet de création d’un atelier d’expression par la peinture par Mme SAINT-PRIEST.

- A noter la SAM est accueilli par 14 clubs sportif de MASSY.

-  Création du club informatique implanté à l’APMV de Vilaine.

-  Nomination de monsieur Louis GALLAIS au titre de trésorier d’honneur.

- Création de la commission Fratrie.

1994

- Suite à la fermeture de l’AFI, la halte garderie prend ses repas à la cafétéria de CORA.

- Un débat ayant pour thème « Les frères et sœurs » a lieu lors de l’AG.

1995

- Changement de majorité municipale, mais soutien toujours important de la mairie

- Depuis sa création, M.BRUNEAU au nom du cirque de MASSY nous donne des places pour nos jeunes.

- Achat d’un deuxième Minibus.

- Création de la commission  « FRATRIE » 

- Réactivation de la Commission Loisirs qui devient la Commission ANIMATIONS RENCONTRES

- M. LECHERBONNIER reste Président du SIEI malgré les changements de majorité dans les communes adhérentes. Son nom est donné à l’IMPRO de PALAISEAU.

- Mme MALINOVSKY devient présidente de l’ADH

- M. MANETTI annonce la création d’une commission travaillant pour la construction en Essonne d’une maison pour handicapés vieillissants.

- M. SERVOIR quitte MASSY pour habiter en DORDOGNE

8 Octobre 1995 : organisation de la Journée Fratrie, d'un niveau reconnu par les professionnels

1996

- Mme BEUZIT devient Présidente, Mme MILLET vice présidente avec M. AUFRERE

- Le dossier relatif au CAMSP est près et doit passer prochainement à la DDASS et au CROSS

- Arrivée de monsieur COUTOULY au CA.

1997

- Décès de M. LECHERBONNIER ;  Madame DANIELOU préside le SIEI.

- M. COUTOULY présente le bilan de la SAM

- Obtention d’une subvention de 1 500 000 F du conseil général pour la création du CAMSP.

- Présence à l’AG d’une personne en position de traduire les paroles pour les mal- entendants.

Décembre 1997 : un arrêté du Conseil Municipal déclare que l'Apei est reconnue Employeur des animateurs de la Halte Accueil ; la Municipalité accordant une subvention supplémentaire de fonctionnement.

1998

-  M. JACQUET devient Président, Mme BEUZIT vice présidente.

- Projet de création d’une extension de la Résidence Soleil  et d’un SESSAD pour Autistes à CHILLY MAZARIN.

-  Présence au CCAS de MASSY

- Création d’un atelier Musique

-  A l’AG M. DUVAL est nommé Président d’Honneur.

- M. Roland FORESTIER quitte le CA

-  Intervention de monsieur GOHET, Président Adjoint de l’ADAPEI sur la révision de la loi de 1975 et sur l’Europe du Handicap

1999

-  Mme BEUZIT redevient Présidente

- Ouverture le 19 avril 1999 du CAMSP à ST MICHEL sur ORGE. Celui ci ne peut accueillir que 73 jeunes alors que la demande est largement supérieure. Le projet initial était de 120 places. Le projet d’un agrandissement est posé.

- Mme DESVIGNES fait part des difficultés d’intégration dans le cadre scolaire des enfants présentant un handicap.

- Le SIEI a acheté un terrain à CHILLY MAZARIN pour créer un accueil de jour  pour Jeunes Autistes et l’extension  de la Résidence Soleil.  De même que l’extension du CAT la CARDON est prévue.

-  M. BAUDET, responsable technique de la mairie en charge des travaux au sein du SIEI a pris sa retraite.

- M. MANETTI, président de l’ADAPEI exprime son inquiétude sur le manque de places pour les handicapés mentaux.

- Les comptes de l’APEI sont désormais arrêtés au 31 décembre.

 2000

-  Départ de Mme DESVIGNES de la commission Action Familiales. Elle est remplacé à ce poste par Mme MILLET.

-  Mme HENNINGER propose pour l’année 2001 d’organiser un café débat sur le thème de l’Handicap.

-  M. MANETTI remplace M. ORCEL comme président de l’ATI.

-  Le mouvement demande l’extension du CAMSP. 2O places sur ST Michel, 40 places aux ULIS et 40 places à CORBEIL.

- Présence de M. GUEDJ, vice président du Conseil Général du 91 à notre AG 2001. Ce dernier présente le premier schéma départemental en direction des personnes handicapées. Principaux points ; passation du budget de 300 millions à 500 millions en 5 ans, créations de 410 places en foyer de vie et d’hébergements,

- M. COCQUERELLE se présente au CA et est élu.

2001

- Pétition nationale pour la création de 6 000 places pour les enfants sans prise en charge scolaire et éducative, pour la création de 10 000 places en MAS ou en foyer et pour les 20 000 places manquantes en CAT.

-  Licenciement du directeur de la Résidence Soleil. Mme GUTTON le remplace.

2002

- Parution le 2 janvier de la nouvelle loi rénovant l’action sociale et médico sociale

- Election de Mme MILLET au poste de Présidente Adjointe

- Départ de MM GALLAIS et DUVAL

- Brigitte BEUNEU anime toujours le club informatique, Karim BERKOUK l’éveil musical.

- Création de « Nous aussi » au niveau national, association gérée par des personnes handicapées mentales.

- Ouverture du SESSAD de CHILLY MAZARIN

- Arrivée au CA de Véronique SAMBE, de Sylvie LEOTY et de Karim BERKOUK

2003

- Mme SAMBE est nommée Trésorière.

- Départ de Mme Evelyne SAADOUN et de Mme HENNINGER

- Mme LEOTY devient présidente de l’APEI de l’IME

- Mme MILLET, responsable de la commission « Action Familiale » siège à la CCPE (commission de circonscription de l’enseignement Préélémentaire et élémentaire), à la CDES (commission départementale de l’éducation spécialisé), à la COTOREP et à la commission d’enquête mise en place par la DASS

-  Le SIEI va construire à GOMEZ LE CHATEL un accueil de jour et envisage un accueil de jour relié à la Résidence Soleil à CHILLY MAZARIN. L’APEI de la vallée de Chevreuse a financé un hébergement à SAULX LES CHARTREUX.

- Rolland Forestier est nommé à l’AG Président d’honneur de la SAM

 2004

-          Madame MILLET devient Présidente, monsieur COQUERELLE président Adjoint.

-          Madame MILLET siège depuis peu à la CDCPH (commission départementale consultative des personnes handicapées)

-          La commission de l’APEI Animation Rencontres est présidé par Jean Claude COQUERELLE depuis deux ans.

-          Projet pour handicapés vieillissants : un terrain d’un hectare est proposé à BOURAY sur JUINE pour construire un établissement pour 70 personnes ; 40 places en FAM (foyer d’accueil médicalisé), 20 places en foyer de vie et 10 place en accueil de jour. Coût 10 millions d’Euros, dont 3 subventionné par leConseil Général et la Région et un peu plus de 6 millions d’emprunt.

-          Une extension du CAMSP de 40 places est crée à EVRY.

-          Un don d’un pavillon nous rapporte la somme de 85 481 Euros qui sont destinés à financer l’établissement pour personnes handicapées vieillissantes.

-          Le Conseil Général finance  sur MASSY un foyer pour handicapés psychiques.

2005

-          Constatation d’une désaffection des clubs sportifs qui accueillent nos jeunes.

-          La commission Cartes de vœux sous l’impulsion de madame CHEVALIER rapporte tous les ans autour de 6 à 7 000 euros. Mme Coquerelle la remplace en 2006.

-          M. Coquerelle est au CCAS de la mairie d’IGNY.

-          Maitre LEOTY, notaire à fait une présentation de la gestion du patrimoine de nos famille à l’AG de l’ATE. ATE qui supprime le terme Inadapté de son intitulé.

-          Projet de création d’un SAVS de 30 places à MASSY et de déplacer l’accueil de jour de la résidence Soleil à CHILLY.

-          Le CROSMS donne son feu vert pour la construction de la maison pour handicapés vieillissants à BOURAY sur JUINE. (Coût estimé 12,5 millions d’Euros)

-          Sur l’Essonne, on est passé de 1000 places à 1700 Places autorisées en 7 ans.

2006

-          Présence de Mme VILLEDIEU, du conseil général qui nous présente à l’AG la MDPH issu de la loi de 2005.

-          Ouverture le 23 janvier de l’antenne d’EVRY du CAMSP (540 places)

-          Mme MILLET souhaite son remplacement dans les différentes commissions où elle siège (CDA, CDCPH, COMEX de la MDPEH, COPIL du Schémas des Adultes Handicapés.)

-          Première opération Brioches de l’APEI ; 500 brioches vendues.

-          L’APEI fait un don de 56 000 Euros pour la construction de l’établissement de BOURAY sur JUINE.

-          Le conseil Général prévoie de créer 465 nouvelles places dans les 5 ans à venir

 2007

 -          A L’AG M. GUEDJ annonce l’ouverture de BOURAY fin 2008 et exprime le souhait de réaliser dans le nord du département et pourquoi  pas à MASSY une autre structure pour handicapés vieillissants.

-          La Pause Café Thé est mise en place ; elle permet aux parents d'échanger 

-          1500 brioches vendues cette année

-          L’association Les Boutons d’or qui gère le CAMSP est absorbée par l’association ARISSE.

-          Participation au projet de développement durable mis en place par la commune de MASSY.

 2008

 -          Mme LEOTY devient présidente. Mme DELMONT et M. LEOBET rentrent au CA.

 2009

-          Ouverture le 8 janvier de la maison pour handicapés vieillissants à BOURAY qui se nomme « Maison VALENTINE » en l’honneur de Mme GALLAIS. Mme Martine LEONHART en prend la direction

-          On commence à parler de la rénovation future de la résidence SOLEIL mais après la construction de l’unité de jour à CHILLY.

-          Rénovation de notre local par l’atelier de l’IMPRO.

-          Arrêt du club informatique suite au départ de Brigitte BEUNEU

-          2155 brioches vendues.

-          Premières sensibilisations sur MASSY relatives à la campagne nationale sur l’accessibilité S3A.

-          L'APEI remet à la maison Valentine une voiture électrique.

 2010

-          Le Crédit Coopératif nous remet une somme de 1 000 Euros pour notre opération Brioches qui a été primée.

-          Remise par M. GUEDJ d’un minibus subventionné à hauteur de 7 625 Euros par le Conseil Général. Investissement APEI pour le reste. Prix d’achat 26 745 Euros.

-          Ouverture d'un atelier « Chorale » et d'un atelier « Djembé »

-          2605 brioches vendues.

-          L’ARS remplace la DDASS

-          Jean Claude COQUERELLE devient Président Adjoint de l’ADAPEI

-          Deux nouvelles structures en cours de création autour de la résidence Soleil, un SAVS et l’accueil de jour de CHILLY et entretien des structures existantes.

2011

-          Monsieur MANETTI présente son projet de rassembler dans une même structure de gestion l’ensemble des établissements de l’Essonne.

-          Madame MILLET quitte le CA.

-          La halte Accueil mange chez FLUNCH à Villebon et non plus à CORA

-          De grandes difficultés de fonctionnement au sein de l’APEI de L’IME.

-          L’ATE gère 735 dossiers avec 24 salariés

-          M. COQUERELLE est élue Président de l’ADAPEI en Juillet.

-          M. GUEDJ devient Président du Conseil Général.

-          M.MIGUET directeur de la Résidence Soleil démissionne et est remplacé par Mme LEFEUVRE.

-          Décès de Roland FORESTIER. La SAM prend le nom de SAM ROLAND

-          Autorisation d’ouverture du SAVS de la résidence soleil.

 2012

-          Ouverture en avril de l’accueil de jour de la Résidence Soleil à  CHILLY et question de la rénovation de la Résidence Soleil.

-          2322 brioches vendues.

-          La maison Valentine travaille sur un projet d’accompagnement de familles d’accueil.

2013

-          Monsieur COQUERELLE devient Président.

-          Election de monsieur BIANCHERIN au CA. Il devient Vice président.

-          2336 brioches vendues

 2014

-          A l’AG un groupe de parole est créé se voulant être un temps d’échanges et de partage.

-          Monsieur COQUERELLE présente pour la première fois un projet d’orientation pour l’année à venir qui est voté séparément du rapport d’activité.

-          Fin 2014 décès de Edmond FISCHER.

-          Trois APEI de l’Essonne décident de regrouper leurs établissements au sein de l’ADAPEI qui devient ADAPEI 91. Les APPEI de MASSY, de la vallée de Chevreuse et de sud Essonne sont concernées. L’APEI des Papillons Blancs continue de gérer seule ses établissements.

-          A la vue des difficultés à rénover dans de bonnes conditions la résidence Soleil, il est décidé de rechercher un autre terrain pour la reconstruire. Le terrain de l’IME de MASSY propriété du SIEI étant assez grand pour y reconstruire la résidence, une étude est faite dans ce sens.

 2015

-  L’APEI change de nom. Le mot inadapté est supprimé. L'Apei  de MASSY est une Association de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis

- Arrivée au CA de Mme BRIERE ,  elle créé le site Internet de l'Apei de Massy, une nouvelle brochure et organise 2 brocantes au profit de l'Apei